les micros

Vidéo, audio, blog, le micro est un des premiers achats pour compléter la panoplie auteur. Et nos usages numériques sont une grande incitation à déplier le texte dans d’autres supports et modes de diffusion.

Paramètres du choix :

- les micros USB se branchent directement sur le logiciel son de votre ordinateur.

- les micros XLR (gros câble 3 broches) supposent de passer par un Zoom ou une carte son (ci-dessous).

– l’indication « condensateur » suppose une alim 48V fournie par le Zoom ou la carte son, aucun souci particulier.

On a choisi ici de sélectionner uniquement quelques micros « large membrane » qui feront merveille pour la voix, dans la gamme des premiers prix, mais vous verrez, c’est un basculement de monde...

À compléter évidemment par un casque de travail...

 

• très étonnant, simple et polyvalent, le Yeti à poser sur table – un favori des YouTubeurs. Pas lui demander plus que ce qu’il sait faire, non plus !


• le kit Rode large membrane, premier sas de l’ouverture vers la qualité pro. Ici version XLR.


• directement branché sur l’ordinateur, le Rode USB entrée de gamme, aussi un must have.


• marque Bird : un micro d’entrée de gamme très répandu aussi, et qu’on valide sans problème. Ici en version USB.


• bon choix de marque aussi, le T. Bone. Ici version USB.


• moins cher que le Rode, le T. Bone condensateur et large membrane, version XLR.


• carte son pour Mac : la M-Audio est la plus répandue.


• toujours penser à l’anti-plop, mais pas besoin de payer des 1000 et des 100 !


LES MOTS-CLÉS :